Ciné Collection le jeudi 14 mai 2020 à 20h30

Retrouvez un grand classique du cinéma en version restaurée un jeudi chaque mois, et pour cette séance :

Ames perdues

Film de Dino Risi (1977, 1h40)

avec Vittorio Gassman, Catherine Deneuve, Michele Capnist

 

Tino, jeune provincial, va habiter chez son oncle à Venise pour y faire ses études. Mais dès son arrivée, des bruits étranges commencent à l’inquiéter. Il se rend finalement compte qu’un membre de la famille, subitement devenu fou, est enfermé dans une pièce.

 

Les avis

Nathalie Dray (Libération) : Le cinéaste va ainsi tirer parti de la topologie de la ville pour figurer spatialement les sinuosités et le trouble mental de Gassman qui, à travers ce rôle schizophrène, livre la quintessence de son jeu, entre élégance racée et outrance débridée. Il procède par cercles concentriques, de l’extérieur (Venise, ses canaux et ses venelles étroites, magnifié par la photographie brumeuse de Tonino Delli Colli) vers l’intérieur (la demeure labyrinthique, truffée de pièces secrètes, d’escaliers sombres et de corridors poussiéreux), jusqu’à la psyché malade, évocatrice d’une société bourgeoise corsetée, dont le vernis des apparences finit par craquer. La relation trouble qui unit le couple Gassman-Deneuve – femme poupée que l’amour «pédophile» de son époux semble avoir figé dans l’enfance -, en captant la corrosion des sentiments, parachève le processus de décomposition de ce monde en ruines.